logo_facebook_2

THOMAS CHABLE
L'ombre des jours
12/09 - 4/11/2018


NL versie | English version



thomas_chable_site_01
© Thomas Chable, Abiya-Abi, Ethiopie, 2013

Depuis un certain temps déjà, ma curiosité me pousse vers la Corne de l’Afrique. Cette Afrique n’est ni charmante ni accueillante, au sens où on l’entend communément.
C’est un paysage brut et puissant qui s’étend autour de la vallée du Rift, une terre volcanique, ce n’est pas l’Éden et encore moins le paradis. (Il fut un temps…).
Les gens qui habitent cette terre ne font qu’un avec elle.
J'irais bien en Érythrée voir les traces de l’ancienne occupation italienne avec son architecture moderniste des années 30 si particulière, et pourquoi pas y boire un café. À Djibouti, m'imaginer Henry de Monfreid naviguant à bord d'un boutre sur la mer rouge, juste en face du Yémen, pays de la reine de Saba et du khat.
Atterri à Addis Abeba, en Éthiopie, là où tous les contrastes se rejoignent, rencontre après rencontre, je me dis que c’est ici et pas là. Je pense que je n'ai pas eu le choix, il s'est imposé de lui-même. (...)

Thomas Chable

Suite du texte

Thomas Chable est représenté par la galerie Le Réverbère, Lyon, France.


Carte blanche à Thomas Chable

ELSA STUBBÉ
Les extraterrestres ont mangé mon jardin
12/09 - 4/11/2018


NL versie | English version



elsa_stubbe_site_01
© Elsa Stubbé, série Les extraterrestres ont mangé mon jardin, 2017

(...) Ce projet en cours de réalisation, débuté fin 2016, est une étude personnelle et poétique à propos de l’imaginaire et du récit autour de la nature et du lien que l’homme entretient avec ces deux derniers dans la culture occidentale. Comment la nature a influencé nos récits, et donc notre imaginaire, et comment ceux-ci influencent également nos paysages naturels.

Au vu de l’impasse actuelle de notre imaginaire «coincé» dans un romantisme dépassé, de notre rapport au «sauvage» et la sacralisation de la wilderness, je tente ici de créer de nouvelles histoires qui ne soient pas linéaires et dont la fin ne serait que le commencement de quelque chose de nouveau. Les images que je propose peuvent être ainsi réordonnées à l’envi par le lecteur.

Elsa Stubbé

Texte intégral

http://elsastubbe.com



































AVEC L’AIDE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES,
DE LA COCOF ET DE LA COMMUNE DE SAINT-GILLES.

LE VERNISSAGE


_1010317


Consultez le carrousel ici

APPEL À PROJETS
PROPOSITIONS D'ARTISTES


Pour cet appel à projets, sont invités à participer aux "Propositions d'artistes 2018", les auteurs photographes résidant en Fédération Wallonie-Bruxelles, ayant terminé leur cursus scolaire, âgés de 20 ans minimum et n'ayant pas atteint l'âge de 40 ans au 1er janvier 2018.

Date limite du dépôt des dossiers: au plus tard le 18 septembre 2018.

Règlement et inscription