logo_facebook_2 logo-instagram

ARNOLD GROJEAN
Koungo Fitini (Problèmes mineurs)
27/03 - 26/05/19


NL | English



Arnold_Grojean_cover
© Arnold Grojean, série “Koungo Fitini” (détail), 2013-2015, 80 x 120 cm

Projet photographique réalisé dans le district de Bamako, capitale du Mali, entre avril 2013 et avril 2015, au cours de trois voyages.
Celui-ci a pour thématique «la vie des enfants des rues de Bamako», phénomène croissant en Afrique de l’Ouest, et a été réalisé en grande partie par les enfants eux-mêmes. Ils ont été formés à la photographie au travers d’ateliers que j’ai initiés et ont ainsi pu témoigner de leur quotidien et de leur réalité.
Le projet se compose, d’une part, de réalisations des enfants de l’atelier et, d’autre part, de portraits nocturnes que j’ai effectués d’enfants des rues sur leur lieu de vie.

Il se présente sous forme de 9 livrets et 1 lexique: 8 livrets contenant les images et textes des enfants, 1 livret contenant mes images dont une partie est exposée chez Contretype et 1 lexique présent pour contextualiser la culture malienne.
Le travail a été initié et s’est fait en partie en collaboration avec l’association «Sinjiya-ton Mali» à Bamako et avec l’aide et l’encadrement de l’Ecole supérieure des Arts de l’image Le 75.

Arnold Grojean

Arnold Grojean est le lauréat des «Propositions d’artistes 2018», appel à projets organisé par Contretype.

Une exposition organisée et produite par Fait&Cause en partenariat avec le CRP/.

Fait_Cause_CRP

Merci à France Deblaere, coordinatrice du Prix Médiatine et à la Galerie Satellite, Liège.

Texte intégral


LYNN VANWONTERGHEM
Le bout du monde
27/03 - 26/05/19


NL | English



lynn_vanwonterghem_site_home
© Lynn Vanwonterghem, série “Le bout du monde”, 2018, 70 x 105 cm

Certains petits villages, peut-être plus encore que les grandes villes, semblent savoir se transformer, la nuit venue, en autre chose que leur simple et propre doublure assombrie, retournée… Certes, Magnée n’est pas Londres, Lisbonne ou Chicago; ce n’est pas non plus Twin Peaks… mais peut-être serions-nous pourtant là sur une piste un peu meilleure, plus fertile. (…)
Ce qu’il y a de remarquable, dans la chronique de Lynn Vanwonterghem à propos du quotidien de son village — à propos du double quotidien pourrait-on dire, de jour ou de nuit, pile et face, Jekyll ou Hyde — ne saute pas immédiatement aux yeux. Tout est dans l’inframince, le non-dit, le suggéré. L’impression que quelque chose a eu lieu, pourrait se passer, ne peut que se passer; ou au contraire a tout intérêt à se cacher; ou encore, serait trop énorme pour s’énoncer ou se montrer. Parfois, c’est la nuit qui rassure et la clarté qui questionne.
Il y a la simple beauté du paysage et des lumières changeantes; il y a la familiarité ou l’étrangeté des visages,
parfois même les plus proches; leur évidence ou leur mutisme. Il y a le petit peu d’activités rurales, quelques occupations, un peu de commerce. Les scènes ont parfois quelque chose de cinémato-graphique, d’excessivement figé, d’indéterminé. Il y a les présents et les absents, les joies simples, les douleurs tues. Il y a surtout la sérénité de l’amitié, qui se frotte aux timides feulements fauves de l’obscurité, au feu qui réchauffe, blesse ou fascine, aux ombres partagées comme on échange des secrets, d’un simple coup d’œil; la chaleur humaine, enfin, qui ignore le nom des villes ou des coins reculés. Ce sont elles qui font «scène», qui font trace, qui laissent mémoire. (…)

Emmanuel d’Autreppe.

Texte intégral

Le travail de Lynn Vanwonterghem a été remarqué lors du jury «Propositions d’artistes 2018»
de Contretype.

Remerciements à Olivier Cornil et Marc Wendelski pour leur aide.



Lynn Vanwonterghem, Le bout du monde


Lynn Vanwonterghem, «Le bout du monde», livre d'artiste, 2019.
Deux carnets ("jour" et "nuit") reliés en 1 volume.
Textes de Lynn Vanwonterghem, en français.
Format: 21 x 14,5 cm, plus de 130 pages dont 84 pages imprimées en quadrichromie.
Edition de 50 exemplaires numérotés et signés par l'artiste.
Prix de vente: 23 €.



Livre_Vanwonterghem001

Collaboration Argos - Contretype


L’exposition «Look at me», qui propose une sélection de photographies de la collection Contretype intégrées à des vidéos de la collection d’Argos, est toujours en cours chez Argos jusqu’au 28 avril prochain.

Dans la foulée, nous poursuivons cette collaboration avec une seconde exposition sur le thème du paysage, intitulée «There all is order and beauty», qui se déroulera du 19 mai au 14 juillet 2019.

Photographies d’Elina Brotherus, Philippe Herbet, Alain Paiement, Sébastien Reuzé et Satoru Toma. Vernissage ouvert à tous le samedi 18 mai 2019 de 18 à 21H.

Infos: contretype.org et www.argosarts.org


satoru_toma_mailchimp
© Satoru Toma, série "Bruxelles-Limites - 2009-2010.
Résidences d'artistes à Bruxelles-Contretype

ART BRUSSELS 2019


Art Brussels, l’une des grandes foires d’art reconnues en Europe, aura lieu cette année du 25 au 28 avril 2019, à Tour & Taxis, Bruxelles. Cette 37e édition confirme son profil international en rassemblant 148 galeries sélectionnées provenant de 32 pays.
 
En plus des galeries sélectionnées, Art Brussels lance une nouvelle section, «INVITED», composée de 9 galeries émergentes ou espaces d’art qui transcendent le format habituel de la galerie.

Infos: www.artbrussels.com


AB_Logo_NB





































AVEC L’AIDE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, DE LA COCOF ET DE LA COMMUNE DE SAINT-GILLES.

LE VERNISSAGE


thumb_vernissage_grojean


Arnold Grojean/Koungo Fitini
Lynn Vanwonterghem/
Le bout du monde


La galerie du vernissage, ici


COLLABORATION
ARGOS-CONTRETYPE


L’exposition «Look at me», qui propose une sélection de photographies de la collection Contretype intégrées à des vidéos de la collection d’Argos, est toujours en cours chez Argos jusqu’au 28 avril prochain.

Dans la foulée, nous poursuivons cette collaboration avec une seconde exposition sur le thème du paysage, intitulée «There all is order and beauty», qui se déroulera du 19 mai au 14 juillet 2019.

Photographies d’Elina Brotherus, Philippe Herbet, Alain Paiement, Sébastien Reuzé et Satoru Toma.

Vernissage ouvert à tous le samedi 18 mai 2019
de 18 à 21H.

Infos: contretype.org et www.argosarts.org