CARACTÈRES - Suite


Les ouvrages mentionnés dans cette rubrique sont disponibles à l'Art Shop de l'Espace Photographique Contretype


Silenzio, Jean-François Spricigo


Editions Yellow Now, Crisnée, 2006 - Collection "Côté photo" - 80 photographies N/B - Format horizontal: 12 x 17 cm - 96 pages N/B (bichromie) - ISBN: 2-87340-198-2 - Prix de vente: 14 euros




Un pays singulier s’avance vers celui qui regarde les photographies de Jean-François Spricigo. D’abord on recule un peu puis, image après image, on se sent prisonnier d’un univers qui impose ses lois, ses courbes, ses lumières comme ses obscurités. Une mer granuleuse y frappe des digues, des bovins équarris s’ouvrent comme des orchidées, un chien loup fixe un visiteur absent, un lac brille sous les branches des arbres, des silhouettes d’hommes et de femmes tremblent, immobiles et évanescentes, dédoublées par la nuit, comme mortes et pourtant bien vivantes. D’où vient qu’au milieu de ces corps et de ces visages déchirés par des éclats de cristal et par des noirs profonds, glissant sans cesse d’une surface à une autre, on ne se perde cependant jamais sinon le temps furtif d’un vertige, à chaque fois que l’on tourne la page ? C’est que les photographies de Jean-François Spricigo mettent en place le chiffre d’un territoire d’une inquiétante cohérence. On sait depuis longtemps combien la photographie est à la fois une question de regard sur le monde qui nous entoure et en même temps une plongée sur nos abîmes intérieurs. Jean-François Spricigo l’a bien compris qui, pour résoudre cette équation du dehors et du dedans, a inventé cette synthèse surprenante. La noirceur de son trait protège un pays d’ombres où, dans l’épaisseur du temps, la musique des souvenirs et des émotions revient nous troubler avec une précision inattendue. Ses photographies inventent un pays singulier où chacun est invité à entrer à pas de loup, avec ses propres images intérieures. Il suffit de pousser la porte. Et de décider qu’on n’a plus peur de rien.



04°50° La mission photographique à Bruxelles - Ouvrage épuisé


Edité parContretype, Bruxelles, 1991 - Ouvrage trilingue: français/néerlandais/anglais - Format: 30 x 24 cm - 141 pages N/B - Graphic Design by [Sign']


Ce livre est le résultat de la première mission photographique d'envergure menée à Bruxelles. Daniel Desmedt, Marc Deneyer, Gilbert Fastenaekens, Christian Meynen et Jacques Vilet apportent leur contribution à la réflexion actuelle sur le paysage. Cet ouvrage présente cinq œuvres, cinq façons de vivre la ville. L'appareil photographique est, ici, une machine à éprouver le monde."

Photographies de Jacques VILET, Gilbert FASTENAEKENS, Christian MEYNEN, Daniel DESMEDT, Marc DENEYER.



Monographie, Lucia Radochonska


Editions Yellow Now, Crisnée, 2009 - 96 pages - Format: 21 x 17 cm - ISBN: 978-2-87340-248-8 - Prix de vente: 24.00 €


[…] La main devait réunir ces deux éléments contraires, l'eau et le feu, mais qui sont absolument indispensables pour que naisse la vie. Mon père devait déployer beaucoup d'énergie pour contenir et maîtriser le tremblement de sa main. Ces instants de don, vécus de très près, m'ont beaucoup émue et le résultat photographique est empreint de beaucoup de gravité.
L'ensemble des photographies est en quelque sorte un hommage à mon deuxième père qui est étroitement lié à ma vie depuis mon arrivée en Belgique en 1958. Ses propres mains ont planté tous les arbres fruitiers du jardin. 2007 était une formidable année à prunes. De son côté, mon père se mourait dans son lit. Il a cependant encore goûté aux prunes dont il était si fier. En 2008, il n'y a pas eu de prunes mais elles sont revenues cette année, en 2009. Je les ai beaucoup photographiées. Des insectes magnifiques, des mouches émeraude, des guêpes rayées de jaune et noir, des papillons de toutes les couleurs s'en donnaient à cœur joie pour les dévorer. Cela grouillait de vie… Les prunes tombaient, éclataient et de leur ventre pointait le noyau. Le noyau est un arbre à l'état potentiel, comme le négatif l'est pour la photographie. J'étais heureuse, car à travers ces prunes qui dépérissaient, j'ai encore parlé de la vie… »

Lucia Radochonska



Monographie, Jean-Louis Vanesch


Editions Yellow Now, Crisnée, 2009 - 88 pages - Format: 21 x 17 cm - ISBN: 978-2-87340-247-1 - Prix de vente: 24.00 €


[…] Je pense que mes photographies sont comme des remarques, elles n'affirment ni ne démontrent rien, mais attirent l'attention sur un élément que l'on n'aurait pas vu : une goutte, une feuille, de la lumière. Ça ne doit pas être plus contraignant, juste dire que ça existe, que c'est là et que ça peut nous apporter beaucoup. Pour moi, la photographie, c'est finalement un rectangle à animer avec des forces, des lumières, des lignes, des formes et, pour me satisfaire, une photographie doit “vivre”, provoquer une émotion. »

Jean-Louis Vanesch



Photographies sans nom, Denise Coenen


Edité par Contretype, Bruxelles, 1998 - Ouvrage monographique trilingue: (français, anglais, espagnol) - Format: 21 x 22,5 cm - 60 pages N/B - Graphic Design by [Sign'] - Prix de vente: 9 euros


Les photographies de Denise COENEN n'ont pas de titre, pas de légende. Ce sont des icônes sans parole. Ainsi peuvent-elles se dérober à tout inventaire. Est-ce à dire qu'elles sont innommables?
Les "privilégiés" autorisés à passer le seuil de son atelier savent bien qu'il n'en est rien. Certes, les photographies de Denise COENEN n'ont pas un nom, catalogable, officiel, permettant de les identifier, de les figer, de les réduire à la simple expression de leur titre: l'auteur les veut insaisissables... comme elle-même.








Temps brassé, Alain Janssens


Alain Janssens éditeur, Liège, 2005 - Couverture cartonnée - Format : 22,5 x 15 cm - 120 pages : 88 pages pour 57 photographies Imprimées en trichromie - 32 pages de réflexions de travail - Tirage: 700 exemplaires - Prix de vente: 23 euros


Ni thème ni véritable sujet dans cette collection de vignettes en forme d'étreinte, mais des moments privilégiés, des éblouissements discrets cueillis du bout de l'oeil.

À n'en pas douter, Alain Janssens n'avait d'autre choix que celui de déclencher à chaque fois qu'il l'a fait, comme s'il répondait ainsi à ce que la lumière lui offrait.

Opérant indifféremment au petit ou au moyen format, le photographe procède par petites touches, préférant toujours l'évocation à la des­cription, et a composé cet album comme une suite qui tiendrait autant de la proposition narrative que de l'écriture poétique. Les noirs sont profonds, les blancs éclatants, les cadrages surprennent mais s'avèrent toujours justes et pertinents.

Enfin de volume, quelques réflexions de travail éclai­rent le propos de l'auteur qui écrit entre autres "Le ravissement rend la seconde éternelle", ce qui pour­rait tenir lieu de manifeste à tout ce qui précède. Voilà un livre qui devrait naturellement trouver sa place dans la bibliothèque des amateurs de photo­graphie onirique. Ou mieux, à leur chevet, pour qu'ils puissent le feuilleter avant le sommeil ; à coup sûr, ces images alimenteront des rêves bien doux. Quelques visages, un poisson qui vient happer l'air à la surface de l'eau, trois figues, une étrange libellule, des rues et des prés, la naissance d'un sein, une jeune fille endormie, une main nonchalante, des eaux qui dorment ou s'emballent, des oiseaux-fantômes, une fleur au terme de son éphémère existence... Que du bonheur. Et le bonheur ne vaut que s'il est partagé.

Alain D'Hooghe " Temps brassé "
Vu d'ici - été 2005



L'Image de la ville. Bruxelles et ses photographes des années 1850 à nos jours, Danielle Leenaerts


CFC-Éditions, Bruxelles, 2009 - Format: 23 x 29 cm - 192 pages, illustrations en couleur et en noir/blanc - ISBN : 978-2-930018-79-9 - Prix de vente: 32 euros


"L'image de la ville", qui fait dialoguer l'évolution de l'urbanité bruxelloise et l'histoire de la photographie, pose un nouveau regard sur cette capitale que l'on a trop souvent jugée sur ses dehors d'éternel chantier. En démontrant l'interaction de sa naissance et celle, pratiquement contemporaine, de la photographie, Danielle Leenaerts nous révèle combien les grands travaux urbanistiques, la modernisation de la ville, sont vite apparus comme autant de sujets d'inspiration. De l'apport documentaire des pionniers aux visions singulières de nombreux artistes, il semble clair que la photographie a contribué au façonnement d'un imaginaire, à la création d'une "poétique" de la ville.

Un Bruxelles démultiplié par la qualité des regards, lesquels doivent très certainement à la photographie les plus belles pages d'un long récit urbain.

Aujourd'hui en effet, la réalité urbaine est devenue un inépuisable répertoire de formes pour les photographes qui redéfinissent sans cesse l'image d'une ville-laboratoire propice à tous les imaginaires et au centre des préoccupations de nombreux artistes.

Danielle Leenaerts est historienne de l'Art, docteur en Philosophie et Lettres, chargée de cours à l'Université libre de Bruxelles.



Seraing ou ailleurs, Philippe Herbet


Editions La lettre volée, Bruxelles, 2001 - Texte d’Alain d’Hooghe - Ouvrage bilingue: français/anglais - 72 pages - 40 illustrations N/B - Format: 21 x 22 cm - ISBN 2-87317-151-0 - Prix de vente: 17 euros


Ce pourrait être ailleurs, mais nous sommes à Seraing. Qu’importe, pour nous qui n’y sommes pas, qu’il s’agisse de Seraing plutôt que de tout autre endroit. La question n’est pas là. Les images de Philippe Herbet parlent d’une ville, de ses rues, de ses murs, des gens qui y vivent ou qui la traversent. Comme toutes les autres villes, Seraing porte en elle, inextricablement mêlées, les traces de son passé et de son présent, signes discrets ou évidents qui relient toutes choses entre elles. Comme un rhizome, cette tige souterraine court sous terre et donne naissance à des feuilles qui, elles, sont promises à la lumière. Pas de soleil sans sa part d’ombre, pas de décor sans envers.







The New Painting, Elina Brotherus


Editions Next Level & Creative Scape - London, 2005- Livre relié - Format: 23,5 x 27 cm - Ouvrage bilingue (français/anglais) - Interview d'Elina Brotherus par Sheyi Anthony Bankale et texte de Susanna Pettersson - 74 pages - ISBN:0-9546008-1-9 - Prix de vente public: 30 euros


Published by Next Level and distributed by Thames and Hudson. The photographic works for this book eloquently capture nude and landscape relating to Elina Brotherus' on going analysis of nature, light and the human body.



Caractères, Page précédente (page 3)| Page suivante (page 5)