CARACTÈRES


Les ouvrages mentionnés dans cette rubrique sont disponibles à l'Art Shop de l'Espace Photographique Contretype



Elina Brotherus, Artist and her model


Bruxelles, Editions Le Caillou bleu, Bruxelles, 2012 -Textes de Susan Bright et Timo Kelaranta, en français et anglais -Livre cartonné, 21,5 x 25,5 cm - 224 pages - ISBN: 978-2-930537-15-3 - Prix de vente: 29 €


«J’ai aujourd’hui 40 ans. Depuis mes premières photographies, il y a plus de 15 ans, je me suis habituée à me servir de modèle. Le sentiment est étrange lorsqu’on se retourne sur l’œuvre accomplie et qu’on regarde la jeune personne qu’on fut un jour. Je vis aujourd’hui ce qui pour elle était un avenir plein d’incertitudes. Que s’est-il passé? Qu’est-ce qui a changé? Les appartements, les petits amis; le visage a vieilli. Pourtant l’esthétique de mes photographies est restée quasi inchangée. Je me rends compte avec surprise que, tout à coup, je ne suis plus la cadette lors des expositions collectives. Mes parents étaient déjà morts à mon âge. Depuis peu, j’ai des problèmes de santé, comme plusieurs dans mon entourage, certains sont décédés. Je présume que ce livre trouve une de ses sources dans ces sombres pensées. Je souhaite montrer le saut dans le temps effectué entre 1996 et 2011, le fil qui traverse l’œuvre et je veux jeter un regard amusé, mais tendre, sur la jeune Elina.» Elina Brotherus.



Promenade en soi et Là-bas, Jan Vromman


Editions Imagine Film, 2012- DVD en version française et néerlandaise - Sous-titres anglais/français - Couleur - 54 min. - Prix de vente: 17 €


Un DVD consacré au travail du photographe belge Julien Coulommier (°1922) vient de paraître aux éditions Imagine Film. Il comprend deux documents:

- «Efemeria» (durée: 17:50) - Adaptation vidéo par Jan Vromman, 2012.

Il s’agit d’une transcription pour vidéo d’une projection de diapositives de Julien Coulommier sur bande sonore réalisée en 1958 (un poème écrit et lu par la poète Chris Yperman sur fond de montage sons), un assemblage de mots, d’images et de sons. Poète et photographe ont travaillé dans un esprit libre optant pour une démarche expérimentale, un esprit Cobra, non-figuratif, de photographie subjective.

- «Promenade en Soi et Là-bas» (durée: 36:18) - (Portrait du photographe Julien Coulommier) - Réalisation & production: Jan Vromman, 2012.

Le photographe belge Julien Coulommier ne s’occupe ni de l’exotique, ni de l’excentrique ni de la performance technique sophistiquée; il descend dans les profondeurs de la banalité, intimement liée avec ses sujets. Promenade en Soi et Là-bas n’est pas seulement le portrait d’un photographe, mais aussi celui d’un contexte artistique, de l’esprit du temps dans lequel l’œuvre a été élaborée (Cobra, etc.). Le photographe nous parle de ses photos, de la photographie elle-même. Le portrait évite la glorification, l’hagiographie. Les aspects biographiques, les anecdotes concernant sa vie, sont de loin subordonnés à la focalisation sur le medium-même.
Avant tout, il y a l’émerveillement. Il s’agit d’un photographe au langage particulier. L’œuvre reste à tous points de vues originale et occupe une place unique dans l’histoire de la photographie.



Serge Meurant (poèmes) et Jacques Vilet (photographies), L'Orient des chemins


Editions Esperluète, Noville-sur-Mehaigne, 2012 – Format: 20 x 14 cm - 72 pages – 28 photographies noir & blanc - ISBN: 978-2-35984-025-4 – Prix de vente: 18,50 €


Dans ce livre de poèmes et de photographies, deux univers entrent en résonance en un subtil jeu d’échanges.
Serge Meurant et Jacques Vilet ont recherché une lumière commune, un accord entre les mots et les images. Leur dialogue s’articule autour de cinq moments: les enfants, les portraits intitulés Silences, les natures mortes ou Paysages domestiques, les paysages titrés Traversées et Panorama.
Un va-et-vient fécond s’installe entre mots et images. La pensée du lecteur chemine de l’un à l’autre. Un mur, surface marquée par le temps, introduit le livre. Il pose un temps d’arrêt et invite le lecteur à s’interroger sur le présent qui donne à voir, sur le chemin qui est rarement en ligne droite, sur l’éternité des instants quotidiens.







Hélène Amouzou, Entre le papier peint et le mur


Editions Husson, Bruxelles, 2009 - Format: 20 x 20 cm - 72 pages – ISBN: 978-2-916249-57-5 – Prix de vente: 24 €


«Les autoportraits d’Hélène Amouzou sont d’abord ceux d’une jeune femme seule qui montre ce qu’elle peut photographier d’elle-même à bout de bras ou avec un obturateur sur pose T.
Par ces limites physiques et techniques qui soulignent un manque de moyens, ils sortent du cadre convenu de la représentation de soi pour accéder d’emblée au registre de la métaphore.
D’évidence, ils nous disent moins à quoi ressemble son auteure (où ce qu’elle voudrait qu’on perçoive d’elle) qu’ils ne nous laissent entendre la situation angoissante qui est la sienne depuis dix ans: celle d’une immigrée en attente de régularisation. (…)»






Christophe Bourgeois, Fish Tank


Editions Le Caillou Bleu, Bruxelles, 2010 -Texte: Jean-Yves Bainier, en français, anglais et chinois - Toilé, relié – Format: 21,5 x 27 cm - 112 pages - 60 images noir & blanc - ISBN: 978-2-930537-09-2 – Prix de vente: 24 €


«La quête voyageuse de Christophe Bourgeois a trouvé en Chine les conditions idéales d’une pause approfondie en des lieux propices à son désir d’approche de l’ailleurs et des hommes, à sa recherche récurrente de l’altérité. L’animation perpétuelle de ces marchés chinois où se vendent et s’échangent les «produits de l’eau» offre en effet au photographe l’opportunité de multiples rencontres avec les hommes et les femmes qui de jour comme de nuit animent ces lieux où se déroule invariablement leur intense travail quotidien. Observateur passionné et discret, accepté en cela par ceux dont il multiplie les images, Christophe Bourgeois s'attache jour après jour à révéler la réalité des marchés aux poissons, en saisissant l’image des pêcheurs, marchands, transporteurs… dans leurs multiples et complémentaires activités. (…)»



Caractères, page précédente (page 7) | page suivante (page 10)