ELINA BROTHERUS est née en 1972 à Helsinki, Finlande, et partage sa vie entre la Finlande et la France. Avec la photographie et plus récemment la vidéo, Elina Brotherus explore le paysage émotionnel, les sentiments de l’individu et tente de déterminer comment celui-ci devient une partie de l’ensemble formé par les autres. Avec un langage délibérément structuré, elle travaille sur sa propre personne à partir des événements de sa vie. Bien que ses autoportraits dominent son oeuvre, elle n'interprète jamais de rôles et ne crée pas de mises en scène. Ses paysages révèlent tout autant la nature de ses sentiments.
Dans sa série «The New Painting», Elina Brotherus questionne aussi bien les codes esthétiques de la peinture que la notion de beauté et va au-devant de questions sur la réalité et sa représentation.

Après un Master of Science (Chimie) à l’Université d’Helsinki (1997), Elina Brotherus a obtenu en 2000 une maîtrise en photographie à l’Université d’Art et de Design de Helsinki (actuellement Université Aalto). Elle expose depuis 1997, alors qu’elle poursuit encore ses études, et a reçu le prix Niépce des Gens d’Image en France, le Prix de la Photographie de l’Etat finlandais, la bourse «Jeune artiste» du Prix Carnegie et le Prix Mosaïque du Centre National de l’Audiovisuel au Luxembourg.

Elle a exposé à l’Espace Photographique Contretype à plusieurs reprises: en 1999, elle participe à l’exposition collective «Identité fictive», sous commissariat de Jean-Louis Godefroid. En 2001-2002, elle bénéficie d’une Résidence d’artiste à Bruxelles-Contretype, dont le fruit est présenté en janvier-mars 2003 lors d’une exposition personnelle portant le titre «The New Painting». Fin 2010, elle participe à l’exposition «Ré-collection», avec Hicham Benohoud, André Cepeda et JH Engström

Le site perso d'Elina Brotherus



blocks_image

ELINA BROTHERUS
Artist and her model

28/04 - 10/06/2012
Espace Salle de bains


elina_brotherus_nu_escalier
Elina Brotherus, Nu descendant un escalier, 2010, 60 x 90 cm

Dans sa série The New Painting, marquée par l’apparition de paysages géométriques et d’études de personnages, Brotherus sonde la relation de la photographie à l’histoire de l’art et s’inspire de l’iconographie de la peinture classique. Aujourd’hui, son travail se concentre sur la relation entre le personnage et le paysage, et sur le regard que l’artiste porte sur son modèle.

(…) Ce qui fait le succès de (l’œuvre d’Elina Brotherus), d’après moi, est sa capacité à combiner réflexion conceptuelle plus objective sur l’art et son histoire, d’une part, et interrogation émotionnelle et personnelle de l’autre. En avançant avec grande précaution sur le fil qui les sépare, elle évite les pièges du narcissisme ou du nombrilisme; en outre, son œuvre ne s’intéresse pas uniquement aux compositions ou à l’esthétisme. Le subtil mélange de sujets est porteur d’une équanimité qui, par magie, crée une trajectoire étonnamment continue d’une série à l’autre.
On constate dans son œuvre un glissement progressif d’une technique de journal intime documentaire vers une interrogation philosophique sur le sens de la vie et de l’art. Sa profonde connaissance de l’histoire de l’art est source de paradoxe: elle apparaît en tant que personne, mais également en tant que modèle. Dans ses photographies, vous ressentez à son égard tantôt une proximité, tantôt une distance conceptuelle. Il est donc difficile de définir son œuvre; s’agit-il d’autoportraits, de paysages ou d’un journal intime? Si au premier abord, les photographies peuvent sembler calmes et directes, elles se densifient avec le temps et s’emplissent d’histoires. La «trame de fond» qui se cache derrière les luxuriantes et merveilleuses compositions est exacerbée au fur et à mesure qu’Elina s’approche de l’instant terrifiant qui signe le milieu d’une carrière, quand la photographe se retourne sur sa vie d’artiste.

Extrait du texte «Aujourd’hui et alors» de Susan Bright, in Elina Brotherus, Artist and her model, Bruxelles, Le Caillou bleu Editions, 2012

Les 4 photographies d’Elina Brotherus présentées dans l’Espace de la Salle de bains à Contretype ont été réalisées lors d’un séjour à Bruxelles-Contretype en 2010. Ces photographies sont présentées à l’occasion de la parution du livre Elina Brotherus, Artist and her model.



cover_artist_model


Elina Brotherus, Artist and her model


Éditions Le Caillou bleu, 2012, Bruxelles - Format: 21,5 x 25,5 cm - 224 pages - Textes: Susan Bright et Timo Kelaranta - Ouvrage bilingue français-anglais Couverture cartonnée - ISBN: 978-2-930537-15-3 - Prix de vente: 49 €



«J’ai aujourd’hui 40 ans. Depuis mes premières photographies, il y a plus de 15 ans, je me suis habituée à me servir de modèle. Le sentiment est étrange lorsqu’on se retourne sur l’œuvre accomplie et qu’on regarde la jeune personne qu’on fut un jour. Je vis aujourd’hui ce qui pour elle était un avenir plein d’incertitudes. Que s’est-il passé? Qu’est-ce qui a changé? Les appartements, les petits amis; le visage a vieilli. Pourtant l’esthétique de mes photographies est restée quasi inchangée. Je me rends compte avec surprise que, tout à coup, je ne suis plus la cadette lors des expositions collectives. Mes parents étaient déjà morts à mon âge. Depuis peu, j’ai des problèmes de santé, comme plusieurs dans mon entourage, certains sont décédés. Je présume que ce livre trouve une de ses sources dans ces sombres pensées. Je souhaite montrer le saut dans le temps effectué entre 1996 et 2011, le fil qui traverse l’œuvre et je veux jeter un regard amusé, mais tendre, sur la jeune Elina.»