EMILIA STEFANI-LAW
La Mue
28/01 - 22/03/2015


In English - NL versie



emilia_stefani_law_2

Emilia Stéfani-Law, de la série La Mue, 2013, 40 x 40 cm

EMILIA STEFANI-LAW est née à Paris en 1979. Diplômée en photographie de l’Ecole supérieure des Arts visuels «Le Septante-cinq» (à Bruxelles), elle a, après avoir exercé divers boulots dans la photographie ou en marge de celle-ci, entrepris depuis cinq ans des voyages de plus en plus réguliers vers l’Amérique du Nord – allers et retours dont témoignait déjà le volume double White Days/Le Refuge (là-bas et ici, ou du moins ce qu’on en fait dans sa tête) publié il y a un an aux éditions Yellow Now.

Exposée déjà en Belgique, notamment dans la Salle de bains de Contretype qui faisait office d’antichambre, adepte d’une photographie intimiste et allusive, atmosphérique même, autobiographique par détours et par petites touches, Emilia Stéfani-Law a choisi d’intituler sa nouvelle série en construction «LA MUE». Faut-il y voir un tournant, une révolution, une peau qui se tourne? Plus probablement un élan, la prise en compte progressive, plus franche et plus frontale d’autrui,
de l’extériorité et de l’altérité, qui succèdent (mais aussi s’allient) à un monde d’abord vécu comme projection et comme représentation.

Un peu moins de rose, entouré d’un peu moins de gris, mais aussi de moins de solitude.
D’inextricables surfaces végétales où les chemins poudroient et se perdent plutôt qu’ils ne se tracent…
Des visages, d’enfants ou de jeunes gens le plus souvent, dont on ne sait s’ils sont saisis au moment de construire leur image ou de la laisser s’échapper, s’ils posent ou s’ils basculent, et qui ont l’air d’hésiter entre des attitudes et des humeurs flottantes.
De grands aplats de lumière où il faut se rapprocher pour scruter la nuance et la matière, comme une peau solitaire et craignant le froid, qui pourtant, presque imperceptiblement, s’anime et frémit.
De timides percées vers la mythologie des grands espaces américains sous la lueur douce et fanée du polaroid; l’allusion à un autre monde fait de nouvelles rencontres, à de nouveaux chapitres dans une histoire sans début ni fin.
Et puis la douceur, encore et toujours, encore et malgré tout, inlassablement. Celle du toucher, du regard au moment de faire face, du verbe au moment pourtant délicat de tourner le dos.

Si toute photographie est une mue – le décollement d’une couche de réel par la grâce neuve d’une sensibilité –, peut-être faudra-t-il considérer en retour, et sans amertume, qu’au bout du compte toute mue n’est, elle aussi, qu’une image. De là l’enjeu! Mais là aussi la fragilité, la beauté…

Certains photographes photographient pour renforcer leurs certitudes, d’autres pour les remettre en cause ou en question. Peut-être Emilia pratique-t-elle la photographie, quant à elle, pour se protéger et s’affranchir des certitudes d’autrui.

Emmanuel d’Autreppe
Commissaire et éditeur


LE LIVRE


Présentation du livre en deux volumes "White Days/Le Refuge" par Emmanuel d’Autreppe et Emilia Stéfani-Law, le mardi 10 février 2015, à 19h, chez Contretype.


Refuge_book


Emilia Stéfani-Law, White Days/Le Refuge
Crisnée, Editions Yellow Now, Collection: Côté photo/Angles vifs, 2013. Format 21 x 17 cm.
2 volumes de 48 et 72 pages sous coffret souple– 90 Illustrations en quadrichromie.
Textes et photographies: Emilia Stéfani Law. ISBN 978-2-87340-343-0.
Prix de vente: 23 €.
www.yellownow.be




Emilia Stéfani-Law est née à Paris en 1979. Elle vit et travaille à Bruxelles.

Formation:
Photographie à l’Ecole Supérieure des Arts Visuels "le 75" (1999-2002)

Publication:
«White Days/Le Refuge» (deux volumes), textes et photographies: Emilia Stéfani-Law, Crisnée, éditions Yellow Now, collection Côté photo/Angles vifs, 2013

Expositions:

2013:
«Le refuge», galerie La part du feu, Bruxelles
«Bouteilles à la mer...» Centre culturel de Marchin

2012:
«Rien de plus, rien de moins». Projet en collaboration avec Olivier Cornil, chez Contretype, Bruxelles

2011:
5ème Rencontres photographiques en Condroz
Espace photographique Contretype, «Propositions d'artistes 2011

2010:
«Littoral», Centre Culturel Jacques Franck, dans le cadre de l’Été de la photographie, Bruxelles
«Des polaroids/des amis», participation à l’exposition de Jacky Lecouturier, Les Brasseurs, Liège
«Entre chien et loup», De Markten (Bruxelles), organisé par Les Brasseurs (Liège)

2008:
«In Focus», festival de photographie internationale, Vilnius, Lituanie

2007:
«Expoexpress», Galerie Chappes, Paris

2006:
«Issues», galerie Neï Liicht, Dudelange, Luxembourg
«Histoire du livre», salon du livre d’artiste, La Cambre
RIP d'Arles/in, projection

2005:
«Portfolio», Recyclart, Bruxelles.

2004:
«La caravelle verte», projection Voies Off, Arles
Avec le collectif X°, festival «Extramundi-Lille 2004»
«La caravelle verte», Projection Biennale d’art contemporain de Louvain-la-Neuve, Belgique

2003:
«Belgium Photography», Centre culturel d’Iasi, Roumanie

2001:
«Le végétal», Centre culturel d’Ath, Belgique
«N’admettez jamais à vos enfants de jouer dans ou dans les environs de votre machine à laver», Salon lavoir Lessivit, exposition collective, Bruxelles

Le site perso d'Emilia Stéfani-Law