PHILIPPE HERBET
ERRANCE ROMANTIQUE

Lettres du Caucase
6/11/2013 - 5/01/2014


In English



herbet_errance_web_2

Photo: Philippe Herbet, Du côté de Jvaris pass, Géorgie, 2012

Il y a quelques années, lors d'un de mes retours de Minsk, j'avais lu "Un héros de notre temps" de Lermontov. Le train filait sur un paysage de plaines et les montagnes du Caucase apparaissaient en surimpression, comme au cinéma par ce procédé appelé "fondu enchaîné". Petchorine est le protagoniste principal de ce roman, erre dans le Caucase, sans se départir d'un "linge blanc éblouissant" sous une veste de velours poussiéreuse. Naturellement, je me suis attaché à ce personnage tragique, ambigu, à son romantisme, à son élégance, à sa quête, aux montagnes du Caucase. En 2010, des circonstances particulières, un chagrin d'amour, m'ont poussé à vouloir vagabonder dans ces montagnes.

Le Caucase est une zone de tension entre l'univers complexe de la Fédération de Russie et l'Occident, d'enjeux géostratégiques liés aux hydrocarbures et à une tentative d'islamisation radicale de la mosaïque de petites républiques du Nord. Finalement, rien ne semble fondamentalement changer dans cette région, les paysages, d'une beauté époustouflante, portent en eux un drame imminent, les frontières fascinent, les différents peuples ont une identité forte, la présence militaire est constante, l'enlèvement est une pratique commerciale courante, les attentats sont fréquents... tout cela prodigue des poussées d'adrénaline, pareilles à celles que Petchorine devait ressentir au XIXe siècle.

Adyguée, Karashaïevo-Tcherkessie, Abkazie, Kabardino-Balkarie, Ossétie du Nord, Ossétie du Sud, Géorgie, Ingouchie, Tchétchénie, Daguestan sont les noms des différentes républiques où je me suis rendu à six reprises en deux années. Je n'avais pas de but particulier, simplement vivre, tenter de me perdre, errer, écrire des lettres, me questionner sur le romantisme au XXIe siècle, me livrer à la contemplation des paysages, goûter l'air rare des sommets, produire des liens entre ces républiques au-delà des frontières créées par le pouvoir et les religions, me laisser aller à la beauté de la rencontre avec ces frères humains qui m'ont beaucoup impressionné.

Oui, comme dans le poème de Lermontov: "j'aime le Caucase".

Philippe Herbet



Pour cette exposition, Philippe Herbet a bénéficié du soutien de Rhizome ASBL, de la Province de Liège, de K-echo-photo, de Jacques Cerami et de la Europe House Georgia.

Philippe Herbet est représenté en Belgique par la galerie Jacques Cerami, Couillet.

logo_prov_liè€ge_web


Philippe Herbet est né en Belgique en 1964.

En 1966, ses parents s’installent à Seraing (ville de la banlieue liégeoise), alors en plein essor. Avec ennui, il suit des études de comptabilité et dix ans plus tard se consacre à la photographie.

De 1989 à 1991, il suit des cours de photographie à l'école des Beaux-Arts de Saint-Luc, Liège.

La photographie, l’écriture et les voyages vers l’Orient occupent la majeure partie de son temps.

Les expositions de Philippe Herbet organisées par Contretype:

Propositions d’artistes (expo collective), à Espace Photographique Contretype, 1998

Rhizome, à Espace Photographique Contretype, 2000

Pays Sages (expo collective), à la Raffinerie du Plan K, Bruxelles, 2002

Pays Sages (expo collective), Mai Mano, Budapest, Hongrie, 2003

Pays Sages (expo collective), Museu da Imagem, Braga, Portugal, 2003

Pays Sages (expo collective), Centre Wallonie-Bruxelles, Prague, République Tchèque, 2004

Pays Sages (expo collective), Palais abbatial, Saint-Hubert, Belgique, 2004

Bruxelles-Europe, à Espace Photographique Contretype, 2004

Pays Sages (expo collective), Centre Culturel Zamek, Poznan, Pologne, 2005

Mar Mater Materia (expo collective), à Espace Photographique Contretype, 2006

Rhizome oriental, à Espace Photographique Contretype, 2008

Human Landscapes (expo collective initiée par l'UE dans le cadre du programme Cultural Bridges), à Espace Photographique Contretype, 2010

Bruxelles-Europe, au BIP (Brussels Info point), 2010

Miroirs de l’intime (expo collective), à Espace Photographique Contretype, 2011

Rhizome oriental, MuBE, Museu Brasileiro ad Escultura, Sao-Paulo, Brazil, 2011

Errance romantique. Lettre du Caucase, à l'Espace Photographique Contretype, 2013

Dans le cadre de l'exposition collective itinérante
Co2-Bruxelles à l'infini: Cracovie, Pologne (2006), Sao Paulo, Brésil (2007), Paris (2007), Bucarest, Roumanie (2008)

Le site perso de Philippe Herbet







blocks_image