NEWS


(Dernière mise à jour: 19/06/2019)

EXPOSITIONS


VIBRONS/Exposition prélude à la 9e Biennale de photographie en Condroz
du samedi 6 juillet au dimanche 25 août, du jeudi au dimanche de 14 à 18h à la Galerie Juvénal à Huy


Vibrons
Photo: Jef Van den Bossche, de la série Volkscafés

En prélude à la 9e Biennale de photographie en Condroz qui se tiendra en août 2019 à Grand-Marchin et à Ossogne, la Fondation Bolly-Charlier accueille à la Galerie Juvénal une sélection d’images des photographes de cette nouvelle édition intitulée « Vibrer ».

« Vibrer, c’est toucher du regard. Frôler la corde sensible. Viser un monde sans cible. Ne pas perdre le fil : s’émouvoir ensemble. » Emmanuel d’Autreppe,

Avec Damien Caumiant, une partie de la Collection Contretype, une sélection de photos du Fonds Desarcy-Robyns (des événements, petits et grands, qui ont fait vibrer la Wallonie des années 1940 à 1970 – prêt du Musée de la Vie wallonne), Colin Gray, Idrisse Hidara, Mégane Likin, Renaud Monfourny, Jef Van den Bossche et, en hommage, quelques photos du photographe hutois décédé récemment, Jean-Paul Hubin.

Galerie Juvénal: Place Verte, 6 à 4500 Huy. Ouvert du jeudi au dimanche, de 14h à 18h + les samedis 6 juillet et 2 août, de 10h à 14h à l’occasion de l’ouverture du marché Circ’Huy-Court + du mercredi 21 au dimanche 25 août, de 18h à 22h à l’occasion du Festival d’Art de Huy.
Une initiative du Centre culturel de Marchin.



VIBRER/9e édition de la Biennale de photographie en Condroz
Tous les week-end du mois d'août 2019


Affiche_Jacky_Lecouturier
Affiche: Jacky Lecouturier, Café des Marolles, Bruxelles, 1973

La Biennale propose 20 expositions qui réunissent des photographes belges et étrangers, de renommée ou émergents: Nathalie Amand (B), Christian Cadet (B), Damien Caumiant (B), Damien Daufresne (F), Babs Decruyenaere (B), Arpaïs Du Bois (B), Henri Evenepoel (B), Cendrine Genin (F), Colin Gray (SCO), Idrisse Hidara (B), Svetlana Kureicik (BLR), Mégane Likin (B), Matthieu Marre (F), Renaud Monfourny (F), Marie Sordat (F), Sarah Seené (F/CA), Jef Van den Bossche (B)… dont la plupart seront présents lors de la biennale, commentant leurs expositions, participant à des rencontres.

20 expositions donc, dont une proposant un choix parmi la collection de Contretype: photographies de Marie-Noëlle Boutin, Elina Brotherus, André Cepeda, Vicente de Mello, Angel Marcos, Bernard Plossu, Sébastien Reuzé et Satoru Toma.

L’initiative du centre culturel de Marchin ouvrira ses portes tous les week-ends du mois d’août 2019 + le jeudi 15 et le vendredi 16 août, dans les villages de Grand-Marchin et de Ossogne, situés dans le Condroz liégeois et namurois.

Le mois de la Biennale sera ponctué par des animations diverses (visites commentées par les photographes, lectures de portfolios, atelier d’écriture, librairie, joute photographique, conférence…) proposées par le centre culturel de Marchin et des collectifs citoyens locaux. Notons également que chaque dimanche et le jeudi 15 août, un cuisinier ou une association de la région proposera un délicieux repas prolongeant ainsi le plaisir jusqu’à vos papilles gustatives.

Un atelier photo en résidence d’une semaine est également proposé et animé par Marie Sordat.

La biennale est l’occasion d’un travail d’animation qui vise à récolter l’expression des habitants des communes participantes notamment à travers un stage photo à destination des adolescents et une mission photographique confiée à Matthieu Marre.

La Biennale de photographie en Condroz est une initiative du Centre culturel de Marchin.

Infos pratiques: du samedi 3 août au dimanche 25 août 2019. Expositions ouvertes les 4 week-ends + le jeudi 15 et le vendredi 16 août, de 10h à 19h, dans les villages de Grand-Marchin (commune de Marchin) et de Ossogne (commune de Havelange).

Entrée: 6 € (permet de visiter toutes les expos), gratuit pour les moins de 12 ans. www.biennaledephotographie.be



POUR LA BEAUTÉ DES IMAGES à la Box Galerie, Bruxelles
du 23 juin au 6 juillet 2019


EWR_004
E.W.R., sans titre, ça 1982-1984

Des photographes connus, reconnus, méconnus voire inconnus. Des photographes dont nous taisons préalablement les noms, pour ne les dévoiler aux visiteurs qu’une fois qu’ils ont poussé la porte de la galerie.
Une manière d’aiguiser les curiosités, pour mieux les satisfaire.
L’accent est résolument mis sur les images plus que sur les signatures.
Des images isolées ou en séries.
De toutes les époques, de toutes les provenances, de toutes les sensibilités.
Mais belles, toutes belles.
La beauté comme unique critère de choix, au-delà même de la notoriété de l’auteur.
D’étonnantes similitudes par-delà les siècles.
Trois grâces sur une plage camarguaise. Un torse antique. Quelques vestiges de l’Égypte pharaonique. Un enchevêtrement de chevelures. Un chien et sa maîtresse. Quatre étoiles du cinéma européen. Des corps nus, en toute simplicité, caressés par le soleil. Une gorge offerte. Des jardins fleuris. Un coucher à l’italienne. Un chandail rayé.
Le désert australien. Une nébuleuse spirale. Un visage esquissé, un autre caché. Un temple à Baalbek. Un tableau à jamais perdu. Un agneau.

Alain D'Hooghe

Photographies de M.B., J.G., S.P., E.W.R., R.G., T.C., A.B., F.S., E.J.M., F.K. F.B., A.R.

Box Galerie: 102, chaussée de Vleurgat - 1050 Bruxelles. Ouvert du mercredi au samedi, de 14 à 18h. Site Web



LES YEUX ROUGES/Expo collective au Hangar Art Center, Bruxelles
du 7 juin au 6 juillet 2019


Herve_Charles
Photo: Hervé Charles, Fire Walk with Me

Cette exposition montre un extrait du travail personnel des enseignants de l’atelier de photographie de la Cambre. Un regroupement exceptionnel dans un projet commun qui met en avant la diversité des pratiques et d'approches du médium et montre la vitalité créatrice qui les anime. Unis par une mise en perspective de la photographie, ils s'ouvrent aux pratiques connexes telles que la vidéo, la performance ou l’installation dans lesquelles on retrouve une même volonté d'interroger des thématiques sociales, politiques, écologiques ou personnelles tout en gardant une écriture visuelle propre et une identité singulière.

Exposants: HERVÉ CHARLES - HICHEM DAHÈS - DAVID DE BEYTER - JEAN-FRÉDÉRIC DE HASQUE - LOT DOMS - MARIE LE MOUNIER - LOLA MÉOTTI
PAOLO PELLIZZARI - PHILIPPE TERRIER-HERMANN - OLIVIER THIEFFRY

Hangar Art Center: 18 place du Châtelain-1050 Brussels. www.hangar.art



NEKO PROJECT/Group exhibition on Cats à la galerie Ibasho à Anvers
du 1er juin au 4 août 2019


kumi_oguro
Photo: Kumi Oguro, Kat_4, 2018

Japanese people have had a long relationship with cats. More than 1000 years ago, people in the upper class were already living with cats. Common people also started having pet cats at home several hundred years ago and Japanese people have been involved with cats in a variety of ways since then. There are shrines that worship cats as gods across Japan and cats have also played a part in folk beliefs through the ages. The popular Japanese cat figurine maneki-neko (招き猫, “beckoning cat”) is believed to bring good blessings.

(...) Within photography the cat plays the role of beloved pet to famous photographers, such as Chiro for Nobuyoshi Araki and Sasuke for Masahisa Fukase have done.

At the initiative of cat lover and author of books on Japanese contemporary art and photography, Sophie Cavaliero, the Neko Project was initiated. The project team, consisting of a number of people involved in photography and Japanese art, invited Japanese photographers to participate in a photography project on the theme of cats. Since IBASHO promotes Japanese photography and houses two gallery cats, Mocca and Chino, we were included in the project team.

This open invitation has resulted in over 80 photographers submitting their work. With this rich material a cat photobook is published and a number of exhibitions in France and in Belgium at IBASHO, are held.

​​​​​​​In a large group exhibition on the cat theme IBASHO will exhibit works by photographers already connected to IBASHO, such as Mika Horie, Hiromi Kakimoto, Yoshinori Mizutani, Naoyuki Ogino, Kumi Oguro and Shinji Otani. Also works by other - established or sometimes lesser known - photographers, among others Koji Onaka, Takahiko Nakafuji, Toshiko Hashimoto and Yuko Fukagawa, will be presented. Lastly, IBASHO will include two works and a photo book by Masahisa Fukase of his beloved Sasuke and Nobuyoshi Araki's book (first edition) 'Chiro, My Love' can be found in our book shop, as well as other photo books on cats.

Galerie IBASHO: tolstraat 67 - 2000 Antwerp. www.ibashogallery.com



LA COULEUR DE L'AIR/David Huguenin chez Dahu & Flow à Sètes
du 16 mai au 30 juin 2019

david_huguenin_Dahu


David Huguenin fait percevoir de manière tangible le vide. L’air qui relie les différents éléments du paysage paraît solide dans ses photos. L’image opère un charme philosophique, car le vide qui est constitutif du paysage l’est aussi de toutes nos relations au monde. (Pascal Goffaux - Musiq3, RTBF).

Après les escales à la Galerie Contretype (qui a contribué à la production de cette expo), puis à la Galerie AL/MA de Montpellier, "La couleur de l'air" est exposée à Sète.

Dahu: 36 avenue Victor Hugo - 34200 Sète. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h, le week-end sur rdv (06 32 75 14 73).
http://dahu.design/ et http://davidhuguenin.com/



PIERRE LIEBAERT à l'Archiraar Gallery
du 19 avril au 15 juin 2019

LIBRE MAINTENANT/Black Cube
JE CROIS AUX NUITS/White Cube


Pierre_Liebaert


Archiraar Gallery: rue de la Tulipe, 31A - 35A - 1050 Bruxelles. http://archiraar.com



PROGRAMMATION ACTUELLE DU FOMU:

PHOTOBOOK BELGE
du 1er mars au 6 octobre 2019


photobook_belge_fomu
©Alexey Shlyk

Les livres photo constituent un des modes d’expression majeurs de la photographie depuis son invention. Ils sont toujours en circulation et atteignent un public bien plus large qu’une exposition. Un album de photos peut voyager ou être réédité et joue donc un rôle important dans le rayonnement de la photographie. Il y a eu à ce jour très peu d’études sur les livres photo belges. Photobook Belge comble cette lacune en dressant un tableau général de l’évolution du livre photo belge, du milieu du 19e siècle à nos jours. Le livre photo belge est devenu un concept et gagne enfin avec cette exposition et la publication la reconnaissance qu’il mérite.

L’exposition s’accompagne de la parution de l’ouvrage ‘Photobook Belge’, édité par Hannibal et le FOMU.

Commissaire: Tamara Berghmans



RESTRICTED IMAGES/Patrick Waterhouse
du 1er mars au 9 juin 2019
avec la collaboration des Warlpiri du centre de l'Australie


patrick_waterhouse_fomu
© Patrick Waterhouse

Patrick Waterhouse a rassemblé pendant 7 ans de volumineuses archives sur les représentations coloniales de l’Australie. Les photos, cartes, drapeaux et autres pièces datent de 1770 à nos jours. En 2015, il s’est rendu dans le désert du centre de l’Australie avec toutes ces archives et s’est associé à des artistes Warlpiri au Warlukurlangu Art Center. Waterhouse a pris à la même époque des photos des diverses communautés locales. Les artistes de la région se sont appropriées la collection historique et ses photos. Ils ont alors revisité leur propre représentation en y appliquant la technique aborigène traditionnelle du dot painting (la peinture ‘à points’).

L’exposition
Restricted Images rassemble pour la première fois ces œuvres d’art et suggère une nouvelle lecture du passé colonial et indigène de l’Australie.

Les œuvres présentées dans cette exposition ont été réalisées au Warlukurlangu Art Center, dans les communautés de Yuendumu et de Nyirripi, dans le Territoir du Nord, en Australie.

Commissaire: Joachim Naudts



HOTEL SOLAIRE/Sébastien Reuzé
du 1er mars au 9 juin 2019


sebastien_reuze_fomu
Image: Soleil#1-6-F08 (2017) © Sébastien Reuzé/ Catherine Bastide

Hotel Solaire est la première grande exposition solo de musée en Belgique du photographe français Sébastien Reuzé (FR, °1970). La couleur prend toute sa valeur expressive dans son œuvre. Reuzé est encore un adepte de la chambre noire, où il joue corps et âme avec tout ce qui produit de la lumière. Les images qu’il produit reflètent sa pratique spontanée et peu conventionnelle de la photo.

La chaude lumière du soleil, omniprésent chez Reuzé, attire le spectateur dans son paysage fictif. Il a passé des mois à photographier des portions de désert. Il en a produit un voyage intime dans un univers insaisissable. Reuzé ne cherche pas à raconter une histoire. Il réduit systématiquement les éléments narratifs à néant, distillant ainsi une atmosphère dans laquelle tout est possible, un paysage qui vous invite à vous perdre comme dans un trip.

L’exposition est accompagnée de la publication de son livre Colorblind Sands, édité par APE.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

Commissaire: Rein Deslé



RUE ENGHELAB/Hannah Darabi
du 1er mars au 9 juin 2019


hannah_darabi_fomu

© Hannah Darabi, Le BAL

À l'occasion du 40e anniversaire de la révolution iranienne, FOMU présente le projet de l'artiste Hannah Darabi (IR, 1981) autour de sa collection de livres photographiques et politiques. Publiés en Iran entre 1979 et 1983, courte période de relative liberté d’expression correspondant à la fin du régime du Shah et aux débuts du gouvernement islamique, ces livres témoignent d’une ébullition politique intense et du vent nouveau soufflant sur la photographie iranienne. Cette période, fondamentale pour comprendre l’histoire de ce pays au 21e siècle, est décryptée par Chowra Makaremi (FR/IR, 1980), anthropologue et chercheuse. Afin de proposer une autre lecture de cette collection, Hannah Darabi, dans un travail personnel intitulé Reconstructions, fait dialoguer ces livres avec des photographies contemporaines de sa ville natale, Téhéran, et des images vernaculaires (photos de famille, images des médias ou cartes postales).

Rue Enghelab est une collaboration entre l’artiste et LE BAL, Paris, où l’exposition a eu lieu en janvier 2019. L’exposition est accompagnée d’un livre co-édité par LE BAL et Spector Books conçu par Hannah Darabi avec la contribution de Chowra Makaremi.



FOMU: Waalsekaai 47, 2000 Anvers. www.fotomuseum.be


RESIDENCES, ATELIERS, APPELS À PROJETS, STAGE, CONCOURS...


Atelier photo en résidence dans le cadre de la 9e Biennale de photographie en Condroz

Dans le cadre de la 9e Biennale de photographie en Condroz, intitulée "Vibrer", organisée en août 2019 (www.biennaledephotographie.be - site en construction), le Centre culturel de Marchin propose un atelier de photo en résidence du 27 juillet au 3 août 2019, animé par Marie Sordat (www.mariesordat.net).
Deadline: les inscriptions doivent parvenir pour le 10 mai 2019.
Conditions et inscriptions: www.biennaledephotographie.be/stage-residentiel/


stage_sordat_marchin

HORS FRONTIÈRES


L'ENTRE TEMPS/Christine Lefebvre à la galerie 8 + 4/Bernard Chauveau, Paris
du 15 avril au 16 mai 2019


christine_lefebvre


Il faut remonter en 2005 pour mieux comprendre le travail de Christine Lefebvre. Cette année-là, sa vie bascule comme une évidence lors d’un voyage en Namibie. Le désert, la beauté souveraine du peuple San lui prouve que l’épure conduit à une sorte d’évidence ; évidence des choses, des êtres, des paysages saisis dans leur dénuement et la quintessence d’un rapport au monde. S’ensuivront d’autres échappés en terres inconnus dont l’Islande, terre tellurique ou air, feu, eau mais aussi nature se mêlent étroitement. Si ses compositions frôlent l’abstraction, la magnificence de ses images repose aussi sur la somptuosité de tirages lentement produit dans les secrets de son atelier.

Comme seuls quelques rares photographes, Christine Lefebvre croit encore en l’image, en ce pouvoir de l’argentique d’attester de la beauté du réel. Abordant la photographie comme une méditation, Christine Lefebvre atteste d’un besoin profond d’être en harmonie avec la nature.

Pour l’exposition à la Galerie 8 + 4, elle a soigneusement sélectionné quelques images qui rythment son engagement depuis 2005. À chacun d’y repérer quelques motifs. Dans l’espace de la prise de vue le monde s’offre au regard avec toute la complexité de la fusion entre le vivant et l’inanimé.

Christine Lefebvre a d'abord été enseignante avant de découvrir la photographie en 2005 et de s’y consacrer totalement. Elle vit et travaille à Bruxelles.

Galerie 8 = 4: 36, rue de Turin -75008 Paris. www.bernardchauveau.com



FESTIVALS ET COLLOQUES


Rubrique en construction.


DIVERS


TURNING PHOTOGRAPHY

capture_turningphotography


A l’occasion la 57ème Biennale de Venise pour laquelle Dirk Braeckman a été désigné comme représentant de la Communauté flamande dans le pavillon belge, la FWB et le Flanders Art Institute ainsi que d’autres partenaires se sont associés pour mettre en ligne un dossier spécial autour de la pratique de la photographie contemporaine présentant pas moins de 55 artistes belges du secteur.

La sélection de Dirk Braeckman pour le Pavillon belge à l’occasion de la 57e Biennale de Venise est apparue pour les initiateurs de cette opération comme l’occurrence rêvée de mettre en lumière les artistes les plus audacieux œuvrant aujourd’hui en Belgique dans le champ de la photographie. Leur positionnement privilégiant l’autoréflexion a permis d’envisager de nouvelles - et audacieuses - tentatives de redéfinir les possibles de la pratique photographique. Aussi, Turning Photography propose une sélection ordonnée de portraits d’artistes augmentée d’essais signés par des critiques faisant autorité dans le secteur: Steven Humblet, Danielle Leenaerts,
Anne-Françoise Lesuisse, Arjen Mulder et Joachim Naudts.

Parallèlement à une vaste sélection d’artistes et de photographes à la renommée plus ancienne et établie, Turning Photography met l’accent sur une génération de jeunes photographes et artistes visuels émergents. Leur travail a été sélectionné en raison de la spontanéité dénuée de déférence envers des pratiques photographiques plus conventionnelles qui en émane.

Turning Photography présente une série d’essais et d’interviews signés par des critiques renommés ainsi qu’une sélection de portraits d’artistes dont le travail a permis une exploration expérimentale et une réévaluation critique du rôle du photographe dans la perspective élargie des arts visuels contemporains et de la culture. Turning Photography invite à la découverte des facettes multiples du travail de ces artistes emblématiques de la tendance actuelle à réenvisager les possibles de la photographie.

Turning Photography est une initiative du Flanders Arts Institute en étroite collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, BOZAR – Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, FOMU - Fotomuseum et M - Museum Leuven et se veut une introduction à la photographie contemporaine belge pour les professionnels internationaux de l’art.

http://turningphotography.be



ARTIST PROJECT/Iles asbl


Initié par ILES asbl, Artist Project est une plateforme dynamique, active dans le conseil et l’accompagnement d’artistes. Son objectif : aider les artistes à valoriser leurs projets et à acquérir plus d’autonomie dans leur parcours professionnel. Pour ce faire, ses trois missions sont d’informer, former et conseiller les artistes ainsi que tous les publics intervenant dans les domaines créatifs. Equipe: Christelle Cornez (direction), Géraldine Van Houte (coordination), Alexandre Pintiaux (juriste), Anne D’hond, France Morin et Davide Lavoratornovi (Conseil, accompagnement et formation).
Artist Project récolte également un ensemble d’appels à projets, de résidences, de concours et autres initiatives en cours dans le secteur de la musique, des arts scéniques et des arts visuels. Si vous souhaitez être informé au quotidien, ces appels sont insérés au fur et à mesure sur leur site ou leur page Facebook.

logo_artist_project


BROWNIE

logo_Brownie


Depuis août 2017, BrowniE est une plateforme de valorisation de la photographie « de » et « en » Belgique, conçue et animée par Justine (journaliste) et Boris (graphiste). On y trouve des outils (agenda des expositions photo en Belgique, carnet d’adresses spécialisé), des informations (actualités, appels à projets), des présentations de livres et d’expos, des interviews d’acteurs du monde belge de la photo, et bien sûr, des photographies (portfolios, rubriques Le doigt dans l’œil et La vie domestique). L'accès à ce contenu, riche et diversifié, est gratuit.

http://browniephoto.be



LE LABEL DIGIGRAPHIE®


APP Photolab a obtenu le label "Digigraphie®". Il s’agit d’une reconnaissance internationale d’excellence en matière d’impression. Ce label permet aux artistes photographes de produire des séries limitées, numérotées, signées et estampillées de leurs œuvres originales en très haute qualité, avec une durée de vie de plusieurs générations.

La Digigraphie® est un label qui répond à des critères précis et à des usages stricts. Seuls certains imprimeurs sélectionnés avec soin, certains papiers et encres ayant subi des tests de vieillissement poussés obtiennent ce label. C’est le gage de sa valeur et la condition de son succès. Un certificat est fourni avec chaque tirage. Adoptée par les artistes, les galeries et les collectionneurs, la Digigraphie® est devenue LA référence dans l’impression numérique d’art.

La Digigraphie® offre à chaque artiste l'occasion de diffuser ou de vendre plus largement sa création en lançant une série limitée de qualité. Elle empêche tout plagiat puisque chaque œuvre est numérotée, estampillée et signée. L'artiste peut produire ses œuvres en fonction de la demande.

La Digigraphie® ouvre un nouvel horizon pour la reproduction numérique d’art. Grâce à elle, le monde de l’art exploite enfin tous les avantages des technologies numériques, tout en garantissant une qualité et une conservation exceptionnelles des œuvres produites.

Les artistes digigraphes ont désormais leur site : www.digigraphie.com
Chaque artiste peut y être inscrit en vue d’y présenter son portfolio d’œuvres certifiées « Digigraphie® ».

Le site d'APP Photolab: www.app.be