PATRICK GALBATS
Hit Me One More Time
22/01 - 15/03/20


Eng. | NL



patrick_galbats_site_2

© Patrick Galbats, série "Hit Me One More Time", 2015-2017

Né dans l’entre-deux-guerres d’un couple de commerçants, mon grand-père grandit dans une époque fortement marquée par le nationalisme. La Hongrie est sous le choc de la Première Guerre mondiale, dont elle est sort perdante et amputée des deux tiers de son territoire. Le jeune Imre Miklos Galbats fuit son pays natal à l’arrivée de l’armée russe à la fin 1944.
Après trois années passées dans différents camps de rapatriement en Allemagne, encore sous contrôle allié, mon grand-père, réfugié et apatride, rencontre une jeune Française, ma grand-mère, près de Metz en Lorraine. Décidée à partir au Maroc, elle quitte la France en 1949 pour aller travailler à Casablanca, où Miklos la rejoint un an plus tard. Après leur divorce, au bout de quelques années, Miklos se remarie et vit jusqu’en 1969 au Maroc, puis il s’installe définitivement en Provence aux alentours d’Avignon où il passera le restant de ses jours.

Je n'ai jamais connu Miklos Imre Galbats, mais son absence a suffisamment nourri l’imagination de l’enfant que j’étais, pour servir de point de départ et de moteur au travail que je présente dans ce livre. C’est en considérant mes origines que j’ai pu découvrir un pays, celui que mon grand-père expatrié a probablement regretté toute sa vie. Le pays qui lui a fait comprendre le sens des mots saudade et Heimat. Sur son passeport, délivré par le Troisième Reich, il avait d’ailleurs griffonné au crayon l’hymne national hongrois.

Aujourd’hui encore, presque soixante-quinze ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, des millions de gens, venus d’Afghanistan, du Proche-Orient ou bien d’Afrique, fuient des guerres sans fin. La Hongrie, en tant que premier pays de l’espace Schengen sur la voie des réfugiés vers l’Europe de l’ouest, a répondu à l’afflux de migrants en fermant la fameuse route des Balkans et en baissant un nouveau rideau de fer à la frontière serbo-hongroise.

Vivre et grandir au cœur d’une Europe ouverte, où les frontières n’existent quasiment plus, nous fait parfois oublier que cette Europe a aussi ses limites. La barrière anti-migrants au Sud de la Hongrie en est la matérialisation, et elle a définitivement changé mon point de vue dans ce travail. Ce nouveau mur contredit l’image de grand défenseur des droits de l’Homme que l’Union européenne aime donner d’elle-même. Les décideurs à Bruxelles n’ont pas pu empêcher la construction de cette clôture, entre autres. Un dilemme qui illustre bien la situation dans laquelle se trouve la politique européenne. Fondée sur de nobles principes comme la paix, la justice, l’ouverture ou le libre-échange entre les différents pays membres, l’Union n’arrive plus à dissimuler ses déchirures.

Des démagogues comme le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, s’aventurent sur un terrain glissant quand ils légitiment leurs décisions en parlant de notre culture chrétienne, de notre civilisation et donc de notre Europe. De tels propos nous imposent de penser en noir et blanc et dessinent un monde où eux ne sont pas comme nous et n’auraient donc pas leur place ici.

C’est donc en sillonnant la Hongrie que j’ai mené mon enquête face à une Europe fissurée par son Histoire.

Patrick Galbats, 2018.

Website: www.patrickgalbats.com

Exposition de Patrick Galbats avec le soutien du Centre national de l’audiovisuel (CNA), Luxembourg et du Ministère de la Culture du Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg.

logos_luxembourg


Cover_book_Galbats


Patrick Galbats, «Hit Me One More Time»
Berlin, Peperoni Books, 2018.
Format 23 x 19 cm, 156 pages,
70 photographies couleurs et monochromes.
Textes en anglais de Patrick Galbats,
György Dalos et Joël Le Pavous
Couverture cartonnée.
ISBN 978-3-941249-0.
Prix de vente: 36 Euros.










Patrick Galbats est né en 1978 au Luxembourg. Depuis 2018, il vit et travaille entre Bruxelles et le Luxembourg.

Il est diplômé de l’École Supérieure des Arts de l’Image à Bruxelles (Le Septante-cinq). En 2002, il devient photographe de presse. Il réalise des reportages pour le compte de différentes ONGs, en Haïti, en Éthiopie, aux Philippines, en Bolivie et au Cameroun. Entre 2010 et 2016, il couvre l’actualité politique, culturelle et économique pour l’hebdomadaire luxembourgeois d’Lëtzebuerger Land. Il y trouve une liberté artistique qu’il met à l’oeuvre pour façonner un style, mêlant l’image journalistique à l’image poétique.

Son intérêt pour la société et ses évolutions le pousse, dès le début de sa carrière, à s’engager dans des projets personnels. Les paysages prennent de plus en plus d’ampleur dans ses séries. Ils témoignent d’une époque et sont des moyens d’analyse des problématiques que le photographe se pose, sans que l’humain, son sujet de prédilection, ne disparaisse des images.

Avec
Hit Me One More Time, son travail sur la Hongrie nationaliste, Patrick Galbats publie en 2018 sa première monographie chez Peperoni Books, en collaboration avec le Centre national de l’audiovisuel du Luxembourg (CNA).

Expositions personnelles:

2020 Hit Me One More Time, Galerie Contretype, Bruxelles
2018 Hit Me One More Time, Centre national de l’audiovisuel, Dudelange (L)
2014 De Cadence, Centres d’art, Dudelange, (L)
2013 La grande braderie des terres, Gare Centrale, Luxembourg
2012 Peuple européen, peuple étranger – Le Luxembourg et les Roms, Musée National de la Résistance, Esch/Alzette, (L)
2010 Rurbanité, Junglinster, (L)
2009 Le bonheur est dans le prêt, Centre Culturel Régional Neumünster, (L)
2006 P.E.D. - Pôle européen de développement, Banque IKB, (L)
2004 Un autre regard sur Häiti, Kulturfabrik, Esch-sur-Alzette, (L).
2004 Doïna, Galerie Gaasch, Dudelange, (L)

Expositions collectives (sélection):

2019 Über Leben am Land, Kunst Haus Wien, Vienne (A)
2018 Festival La photographie Marseille #8, (F)
2018 Flux Feelings, Galerie Ratskeller, Cercle Cité, (L)
2017 Birds (en tant que coordinateur et curateur de l’exposition), Galerie Théatre d’Esch (L)
2017 Leit an der Stad, City Museum, (L)
2017 Flux Feelings, Rencontres d’Arles, Chapelle de la Charité, Arles (F)
2017 Borderlines, European month of Photography, Galerie Ratskeller, Cercle Cité, (L)
2016 Cercle 5 - Un regard actuel sur la ville, Galerie Ratskeller, Cercle Cité, (L)
2011 Regards sans limites, CCAM, Vandoeuvre (F); CNA, Dudelange (L); BIP, Liège (B)
2009 Great Expectations, Casino - Forum d’art contemporain, (L)
2007 Deep South, Galerie Nei Liicht, Dudelange, (L)
2007 Le nouveau paysage familial, Galerie Poirel, Nancy (F)
2006 About Life - les âges de la vie, Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, (L)
2003 ediciuS, Rotondes, (L)

Bourses et prix:

2018 Distingué lors des Propositions d'artistes 2018 de Contretype (Bruxelles)
2015 Bourse du Centre national de l’audiovisuel (L)
2010 Bourse d’encouragement, Fondation de Luxembourg
2010 Bourse d’aide à la création, Regards sans limites (F/D/B/L)
2006 Künstlerpreis der IKB Stiftung (L)
2004 Découvertes Jeunes Talents, Centre national de l’audiovisuel (L)

Website: www.patrickgalbats.com