Les Résidences d'artistes à Bruxelles

KAROLE BIRON
Sol, impressions


Résidence d'artiste réalisée en 2001





Karole Biron, de l'installation Sol, impressions, série Espace privé / espace public, 2001

Démarche

De nombreux objets et signes ponctuent notre champ visuel. Pour certains, un objet a une importance et une signification tandis que pour d’autres, il n'en est rien, il y a un autre lieu, un autre temps... Nous construisons notre environnement à partir d’une certaine conception du monde. Mais le lieu physique dans lequel nous évoluons modifie tout autant notre perception. Inséparables, ces deux conditions s’influencent continuellement, tissant ainsi notre espace vital.
L’architecture me sert souvent de point de départ à l’exploration des concepts d’espace public et privé ou des notions de quotidien et de territoire. Il m’arrive d’impliquer le spectateur comme un acteur, en lui permettant d’expérimenter diverses situations où certains éléments du milieu se trouvent modifiés (par exemple: le sol). Par la photographie, la sculpture et l’installation, je prends en considération les dimensions et le caractère du site afin d'y inscrire une intervention qui questionne souvent ce lieu même ou notre présence dans l’espace..

Karole Biron

Sol, impressions

Les surfaces de pierres, les dessins créés par l’usure du temps, les signes que l’on retrouve au niveau de nos pas, lorsqu’on y porte attention, deviennent de riches matières à photographier.

L’installation pour l’espace Contretype est élaborée en deux moments. L’une des pièces est investie de nombreuses petites images de ces plaquettes métalliques distribuées le long des voies publiques et servant au système d’aqueduc ou d’égout. Couchées sur pellicule transparente et déposées au sol, ces images deviennent de curieuses formes. À prime abord banals, les éléments font maintenant partie d’une mosaïque de cercles et de carrelage ressemblant à un tapis. Je fais donc pénétrer des signes urbains extérieurs dans ce lieu privé. Les fenêtres, comme des loupes, deviennent des ouvertures sur cet espace clos, permettant de le scruter de plus près. De la même façon que j’ai dû me pencher près du sol avec mon objectif pour saisir ces images.

La deuxième partie de l’installation comporte des photographies sur papier couleur. Fragments d’architecture captés lors de mon premier passage à Bruxelles, elles ont aussi en commun, le sol, ces nombreuses formes de carrelage et la richesse de ses surfaces.

Karole Biron

Cette résidence d’artiste à Bruxelles a bénéficié du soutien de la Commission Communautaire Française (COCOF), du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française de Belgique, du Ministère des Affaires internationales du Québec, de la Délégation Générale du Québec à Bruxelles, et de l’aimable collaboration du Centre Vu à Québec.




Karole Biron vit et travaille à Québec où elle a étudié à l’université Laval.

Depuis 1991, elle produit des installations photographiques et sculpturales qui ont été exposées dans plusieurs centres d’artistes au Québec et à l’étranger. Elle a notamment présenté son travail au Museo Del Chopo, Mexico, en 2001 et à Bordeaux et Langon, France, en 1999. Elle terminait une œuvre sculpturale d’intégration à l’architecture en 2001, au centre de foresterie et de technologie du bois, à Duchesnay, Québec.

Elle dirige actuellement la publication: Segments et spécimens, réflexions sur la photographie et la médecine, pour les Éditions J’ai VU, à Québec, où elle poursuit toujours sa pratique dans le domaine médical.

L'exposition de Karole Biron organisée par Contretype:

Sol, impressions (installation photographique), à l'Espace Photographique Contretype, 2002.

Plus à propos de Karole Biron sur le site de Vox